VIDEO. Bayrou, Ferrand, De Sarnez, Goulard : ils ont déjà quitté le gouvernement

FRANCEINFO

Quatre ministres démissionnaires en trois jours sous la pression des affaires : après Richard Ferrand lundi et Sylvie Goulard mardi, François Bayrou et Marielle de Sarnez ont quitté le gouvernement, mercredi, après un mois seulement passé dans leurs fonctions. 

Trois jours après la large victoire de l'alliance La République en marche-MoDem aux législatives, les démissions de Richard Ferrand et des trois ministres de la formation de François Bayrou fragilisent l'exécutif et la nouvelle majorité.  

Ils seront entrés au gouvernement le 17 mai, dans la foulée de l'élection présidentielle. Ils en sortent donc un peu plus d'un mois plus tard. Un passage éclair lié à de potentiels rebondissements judiciaires. Lundi 19 mai, Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires a annoncé qu'il quittait le gouvernement pour briguer la présidence du groupe La République en marche à l'Assemblée. Ce fidèle de la première heure d'Emmanuel Macron est visé par une enquête préliminaire portant sur ses activités passées à la tête des Mutuelles de Bretagne.

Démontrer sa "bonne foi"

Mardi, la ministre des Armées, Sylvie Goulard, issue du MoDem, a annoncé qu'elle ne participerait pas au prochain gouvernement afin d'être en mesure de démontrer sa "bonne foi" si elle venait à être entendue dans l'enquête sur les assistants parlementaires de son parti. Mercredi, c'est François Bayrou, ministre de la Justice, et, Marielle de Sarnez, ministre des Affaires européennes, qui ont annoncé leur absence du deuxième gouvernement d'Edouard Philippe, eux aussi fragilisés par les soupçons d'emplois fictifs qui pèsent autour des assistants parlementaires d'eurodéputés du MoDem. 

Vous êtes à nouveau en ligne