Assistants parlementaires : Jean-Luc Mélenchon compte porter plainte pour dénonciation calomnieuse

FRANCE 3

Jean-Luc Mélenchon est dans le viseur du parquet de Paris. Retour sur l'affaire.

Jean-Luc Mélenchon a-t-il utilisé ses quatre assistants parlementaires de Bruxelles (Belgique) pour d'autres fonctions ? C'est en tout cas la question que se pose le parquet de Paris qui a élargi son enquête à l'ex-député européen. L'accusation émane de l'eurodéputée frontiste Sophie Montel. C'est elle, déjà, qui avait accusé le MoDem de ces mêmes pratiques présumées et provoqué une crise au sein du premier gouvernement Édouard Philippe. 

Une manoeuvre du Front national ?

Les trois ministres MoDem, notamment l'ancien garde des Sceaux François Bayrou, avaient été amenés à démissionner. De son côté, Jean-Luc Mélenchon a très vite réagi. Mardi, il a balayé d'un revers de la main ces accusations. À l'Assemblée nationale, les députés de La France insoumise font bloc et dénoncent une manoeuvre du Front national. Dans ce même dossier, Marine Le Pen a été mise en examen le 30 juin dernier pour abus de confiance. Jean-Luc Mélenchon, lui, a annoncé qu'il allait porter plainte pour dénonciation calomnieuse.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne