VIDEO. Mélenchon gravit l'Acropole "entouré de ses derniers amis, eux aussi dépressifs et suicidaires"

ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2

Le portrait de Jean-Luc Mélenchon par "Envoyé spécial" prend fin avec cette séquence hautement symbolique sur l'Acropole d'Athènes, où le leader de La France insoumise est venu soutenir ses camarades grecs.

Dernière étape du portrait de Jean-Luc Mélenchon par "Envoyé spécial", la Grèce. Le cousin grec des Insoumis, le parti Syriza, s'est déchiré après être arrivé au pouvoir sur un programme "mélenchonien". Jean-Luc Mélenchon est venu à Athènes à l'invitation d'un petit  parti dissident, pour remonter le moral des militants.

Les Insoumis d'hier semblent résignés aujourd'hui, et le leader français les exhorte au courage : "Tenez bon ! Ne cédez pas !" Le soir, dans un café de la capitale, il présente aux journalistes d'"Envoyé spécial" un nouveau visage : celui d'un chef qui doute. L'échec du modèle grec n'est pas un bon signal pour le projet français. La France insoumise a-t-elle un avenir ? 

Chercher un second souffle

"Si ça se trouve, dans six mois, le mouvement sera un horrible champ clos de querelles et de luttes. Franchement, il faut accepter avec patience l'idée que nous ne savons pas comment cette structure va se mettre en place et si elle est viable, expose-t-il. Le XXIe siècle va-t-il engendrer une organisation de type nouveau ou pas ? Ça m'intéresse de le savoir."

Avant de quitter la Grèce éternelle, Jean-Luc Mélenchon est allé chercher un second souffle sur l'Acropole. "Entouré de ses derniers amis, eux aussi dépressifs et suicidaires" (rires sur le sentier), dit-il pour tourner en dérision ce qu'il a lu le matin dans la presse à son sujet, il avance. Et "purée, la pente est rude, comme dirait l'autre"…

Extrait de "Mélenchon le caméléon", un portrait diffusé dans "Envoyé spécial" le 22 mars.

Vous êtes à nouveau en ligne