VIDEO. Législatives : Pierre Laurent demande l'union "sans tutelle" après la rupture entre le PCF et La France insoumise

FRANCE TELEVISIONS

Pour le secrétaire national du PCF, la responsabilité de l'absence d'accord pour les législatives incombe au mouvement de Jean-Luc Mélenchon.

La rupture est consommée entre le Parti communiste et La France insoumise. Mardi 9 mai, la formation politique de Jean-Luc Mélenchon a annoncé qu'il n'y aurait pas d'accord pour les élections législatives de juin avec le PCF. En réponse, le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, a déclaré ne pas comprendre la démarche du candidat battu à la présidentielle, devant la caméra de franceinfo : "Je renouvelle mon appel à ce que nous parvenions nationalement, dans les départements, à des accords et à ce que nous allions à la bataille ensemble."

"Un manque d'ambition"

"Ce que nous demandons, c'est simple, c'est que nous allions ensemble et dans le respect mutuel, sans tutelle pour les uns ou pour les autres, à cette campagne. Donc union et respect de tous", ajoute le leader communiste français. "La France insoumise a manifestement souhaité plutôt aller seule dans l'essentiel des circonscriptions de France. (…) C'est un manque d'ambition. Nous ne sommes pas là pour installer telle ou telle force politique, nous avons une victoire possible aux élections législatives."

Pierre Laurent avait d'abord jugé "irresponsable" la rupture des négociations par le mouvement de Jean-Luc Mélenchon. La réponse du leader de La France insoumise a fusé mercredi sur BFMTV : "[Pierre Laurent] ment. Il a préparé ses candidatures depuis le mois de septembre dernier et il dit de faire campagne sous le sigle Front de gauche/PCF. Il n'assume même pas son étiquette PCF, car le Front de gauche n'existe plus depuis deux ans."

Vous êtes à nouveau en ligne