"Par son absence de positionnement clair", Mélenchon sape "les fondations" de la "statue qu'il est en train d'ériger à sa gloire", selon le sondeur Gaël Sliman

Jean-Luc Mélenchon, au cours d\'un meeting, le 12 avril, à Lille.
Jean-Luc Mélenchon, au cours d'un meeting, le 12 avril, à Lille. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Jean-Luc Mélenchon serait aujourd'hui le mieux placé pour incarner la gauche, selon un sondage Odoxa. Mais le candidat de la France insoumise perd du terrain, notamment à cause de son absence de consigne de vote avant le second tour. 

Après avoir recueilli 19,58% des suffrages au premier tour de l'élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon et son mouvement La France insoumise sont désormais considérés comme les mieux placés "pour incarner la gauche", selon un sondage Odoxa pour franceinfo, publié vendredi 28 avril. Toutefois "par son absence de positionnement clair" face à Marine Le Pen au second tour, il sape "les fondations" de la "statue qu'il est en train d'ériger à sa gloire", a tempéré Gaël Sliman, président de l’Institut d’Odoxa, sur franceinfo vendredi 28 avril. "Dans notre baromètre politique, réalisé au même moment [que le sondage, ndlr], Jean-Luc Mélenchon perd six points à gauche et 17 points auprès des sympathisants du PS qui ont beaucoup voté pour lui au premier tour", détaille-t-il.

franceinfo : Chez les électeurs, c'est bien Jean-Luc Mélenchon qui incarne la gauche et c'est sans appel ?

Gaël Sliman : Chez les sympathisants de gauche, quand on prend la gauche dans son ensemble, le ratio est du simple au double. On est à 52% des sympathisants de gauche qui disent que Jean-Luc Mélenchon incarne le mieux la gauche, alors qu'ils ne sont qu'un quart à estimer que c'est le Parti socialiste. Jean-Luc Mélenchon a réalisé son vieux rêve : il a écrasé le PS au soir du premier tour. On est même au-delà de ses rêves, je pense. Il a réalisé plus de trois fois plus de voix que le candidat officiel du Parti socialiste, quelque chose d'inespéré. Les sondés ont acté que, dorénavant, si on voulait se tourner vers une personnalité qui incarne la gauche, ce n'est certainement pas François Hollande, Manuel Valls, Benoît Hamon ou encore Anne Hidalgo que nous avons cités dans le sondage. Jean-Luc Mélenchon recueille trois plus de citations qu'eux. C'est un formidable succès pour lui.

Qu'est-ce-qui intéresse les électeurs, les idées ou la personne de Jean-Luc Mélenchon ? La France insoumise peut-elle résister à son incarnation ?

Oui, probablement. Ce sont les idées et, en plus, les idées qui viennent rencontrer la personne. Il y avait un espace considérable, béant qui s'était ouvert à gauche de la gauche incarnée par François Hollande à l'Élysée, parce que l'électorat de gauche était perturbé par ses mesures social-libérales. Jean-Luc Mélenchon a remporté la mise. Mais cette statue qu'il est en train d'ériger à sa propre gloire, il est déjà en train d'en saper les fondations par le discours qu'il a tenu au soir du premier tour et par l'absence de positionnement clair. Les électeurs du Front de gauche sont violemment, viscéralement, anti-Front national. Le fait que leur leader n'ait pas été capable de dire clairement : "Malgré mon opposition à Emmanuel Macron, j'appelle à voter pour le candidat d'En Marche !", a des conséquences dans notre baromètre politique, réalisé au même moment. Jean-Luc Mélenchon perd six points à gauche et 17 points auprès des sympathisants du PS qui ont beaucoup voté pour lui au premier tour.

L'incarnation de la droite est devenue très compliquée ?

À droite, François Baroin prend un petit ascendant. L'incarnation de la droite ne passera pas par François Fillon. Si le PS sort laminé de cette élection, ce n'est pas le cas du parti Les Républicains qui n'est pas spécialement abîmé. Ce parti, aux yeux des Français et des sympathisants de droite, incarne le mieux la droite à l'avenir. Cela confirme que c'est bien la défaite d'un homme : François Fillon qui s'est obstiné à se présenter malgré les affaires.

Quel est l'impact de la séquence Whirlpool ? Près de 78% des personnes interrogées disent en avoir entendu parler...

Les gens sont rarement naïfs et décodent les intentions politiques. Lequel des deux est le plus sincère ? 49% des sondés disent que c'est Marine Le Pen et 45% estiment que c'est Emmanuel Macron. Lequel des deux améliorerait le plus la situation des ouvriers ? C'est une quasi-égalité, avec 46 % en faveur d'Emmanuel Macron et 48% pour Marine Le Pen. Mais cette égalité est un avantage pour Marine Le Pen et donc c'est préoccupant pour le champion d'En Marche ! Chez les ouvriers qui votaient déjà pour elle, ils sont les deux tiers à dire que c'est Marine Le Pen qui se préoccupe le plus de la situation des ouvriers, ce qui veut dire que mécaniquement l'écart va se resserrer dans les intentions de vote.

Vous êtes à nouveau en ligne