Marche contre l'islamophobie : une manifestation à Paris sur fond de controverse

Franceinfo

C'est une manifestation très controversée qui a eu lieu dimanche 10 novembre après-midi dans les rues de Paris. 13 500 personnes ont répondu présentes.

Dans le cortège parisien de la marche contre l'islamophobie, plusieurs milliers de personnes étaient présentes dimanche 10 novembre. De nombreuses femmes voilées ont demandé que l'on respecte leur choix. Les manifestants ont scandé les slogans et dénoncé une "stigmatisation grandissante" des musulmans. "Je veux être libre de pratiquer ma foi. Je veux que mes enfants se sentent libres dans ce pays", a notamment expliqué une mère de famille.

Jean-Luc Mélenchon a défilé, contrairement à François Ruffin

Cette manifestation a déchiré la gauche. Beaucoup n'ont pas voulu répondre à l’appel lancé par un collectif réputé proche des Frères Musulmans. Ainsi, Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise) a défilé sans François Ruffin et Adrien Quatennens, un choix qu’il a assumé dans une conférence de presse en marge de l'événement. "Dans des moments comme cela, il ne faut pas confondre quelques personnes avec la valeur de la cause. Il faut savoir prendre ces choses-là avec un peu de hauteur et faire l'essentiel : manifester l'unité nationale", a expliqué le président du groupe La France insoumise à l'Assemblée nationale. Les socialistes étaient absents de la manifestation, tout comme le n°1 du PCF, qui a jugé que le terme “islamophobie” est ambigu.

Vous êtes à nouveau en ligne