"La République, c'est bien moi" : Jean-Luc Mélenchon persiste et signe dans son nouveau livre

Jean-Luc Mélenchon, le 12 septembre 2019, lors d\'une conférence de presse à la Maison de l\'Amérique latine à Paris, à l\'occasion de la présentation de son livre \"Et ainsi de suite\".
Jean-Luc Mélenchon, le 12 septembre 2019, lors d'une conférence de presse à la Maison de l'Amérique latine à Paris, à l'occasion de la présentation de son livre "Et ainsi de suite". (CHRISTOPHE PETIT TESSON / MAXPPP)

"Et ainsi de suite" sera publié le 19 septembre, le jour où le leader de La France insoumise doit comparaître pour les incidents ayant émaillé la perquisition du siège de son parti il y a près d'un an.

"Face à quelque juge ou policier que ce soit, la République, c'est bien moi." Dans son livre Et ainsi de suite (éditions Plon), à paraître jeudi prochain et dont le groupe de presse régionale Ebra publie des extraits samedi 14 septembre, Jean-Luc Mélenchon assume sa phrase, criée au visage d'un policier pendant la perquisition du siège de La France insoumise en octobre 2018. Et il dénonce la caricature qui en a été faite, selon lui. 

Juges et policiers "me doivent le respect dû à ceux que je représente, leur maître, le peuple souverain", souligne le chef de file de La France insoumise. "Je suis la République devant tout autre corps et notamment ceux du 'maintien de l'ordre', comme ils disent. Tout simplement parce que la loi qui les commande est proposée et votée par des gens comme moi, députés de la nation toute entière", argumente-t-il.

Le caractère inviolable du tribun ou du député est l'incarnation de la souveraineté du peuple.Jean-Luc Mélenchondans son livre "Et ainsi de suite"

Le livre de Jean-Luc Mélenchon sera publié le jour où il doit comparaître avec cinq de ses proches à Bobigny pour les incidents ayant émaillé cette fameuse perquisition. Cette fouille avait été diligentée dans le cadre de deux enquêtes distinctes. La première portait sur des soupçons d'emplois fictifs au Parlement européen et la seconde sur les comptes de la campagne présidentielle de 2017.

Vous êtes à nouveau en ligne