Justice : Jean-Luc Mélenchon entendu par les policiers anticorruption

France 2

Le chef de file de la France insoumise a répondu à la convocation des enquêteurs dans le cadre de deux affaires.

Jeudi 18 octobre, Jean-Luc Mélenchon a répondu à la convocation de la police pour être entendu par les enquêteurs de la police anticorruption à Nanterre (Hauts-de-Seine). Une convocation qui n'a rien à voir avec les perquisitions houleuses de mardi. "C'est un Jean-Luc Mélenchon beaucoup plus calme qui s'est présenté ce matin dans les locaux de la police anticorruption. Il n'y était pas contraint, c'est un signe de bonne volonté", indique Frédéric Crotta, en duplex de Nanterre.

Il pense toujours que c'est une affaire politique

"Il a voulu montrer qu'il ne souhaitait pas entraver le travail de la justice, même s'il continue à penser qu'il est victime d'une affaire politique maquillée en affaire judiciaire. Il a précisé qu'il répondrait à toutes les questions dans le cadre de deux dossiers : les comptes de la campagne présidentielle de 2017, et les affaires des emplois fictifs au parlement européen", explique le journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne