Enquête sur les assistants parlementaires élargie à Jean-Luc Mélenchon : "Tout ça va faire pshitt" assure Alexis Corbière

Alexis Corbière sur franceinfo, le 18 juillet 2017.
Alexis Corbière sur franceinfo, le 18 juillet 2017. (RADIO FRANCE)

Alexis Corbière, député de la France insoumise, a réagi mardi soir à l'enquête préliminaire pour abus de confiance, élargie par le parquet de Paris à quatre anciens assistants parlementaires européens de Jean-Luc Mélenchon. 

"Tout ça va faire pshitt", a réagi mardi 18 juillet, sur franceinfo Alexis Corbière, député de la France insoumise, alors que le parquet de Paris a élargi dans l'après-midi l'enquête préliminaire pour abus de confiance à quatre anciens assistants parlementaires européens de Jean-Luc Mélenchon.

"Il n'y a eu aucun emploi fictif", a assuré Alexis Corbière lors de l'émission Les informés sur franceinfo, qui a dénoncé "une manœuvre" du Front national. "Je laisse madame Le Pen seule avec sa conscience, pour ce qui est de la nôtre, elle est apaisée", a-t-il répondu.

Jean-Luc Mélenchon dément

Jean-Luc Mélenchon a démenti de son côté tout emploi fictif. "Aucun de mes assistants n'a jamais exercé aucune responsabilité politique ni à l'intérieur du Parti de gauche, ni pour La France insoumise. Jamais aucun de toute la période du Parlement européen", a répondu le chef de file de la France insoumise, lors de son point presse hebdomadaire à l'Assemblée nationale.


Reaction Melenchon

Le président du groupe de La France insoumise à l'Assemblée nationale a été député européen du parti de gauche entre 2009 et 2017.

Vous êtes à nouveau en ligne