Élection présidentielle : qui dit quoi sur le nucléaire ?

Alors que le nucléaire représente 77% de la production d'énergie totale en France, que proposent les candidats à l’élection présidentielle en matière de politique énergétique ? Entre arrêt total, progressif et modernisation des infrastructures, les propositions diffèrent.

 Pour l’élection présidentielle de 2017, Benoît Hamon, Philippe Poutou et Jean-Luc Mélenchon souhaitent sortir du nucléaire d’ici 2050. À gauche, Pour Benoît Hamon investir dans les énergies renouvelables offrira à la France "la souveraineté et l’indépendance énergétique". Philippe Poutou ajoute qu’il faut "combattre les énergies fossiles". Jean-Luc Mélenchon insiste sur l’importance de "planifier" la relève énergétique.

Passer à 50 % d'électricité d’origine nucléaire et moderniser les infrastructures

Emmanuel Macron avance qu’il souhaite passer à 50 % d’électricité d’origine nucléaire d’ici à 2025, tout en insistant sur une transition écologique nécessaire.

François Fillon est pour "continuer" à moderniser le parc nucléaire tant qu’il n’y a pas de risque par rapport à son vieillissement. De plus, il insiste sur le fait que les réacteurs ont été construits "avec l’argent des Français".

Quant à la présidente du Front National, elle estime que dans l’état actuel des connaissances scientifiques, le nucléaire est l’une des énergies "les moins polluantes et les plus sûres".

Vous êtes à nouveau en ligne