Martine Aubry : "Dans cette configuration, ma présence au gouvernement n'aurait pas de sens"

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

La première secrétaire du Parti socialiste Martine Aubry ne fera finalement pas partie du gouvernement de Jean-Marc Ayrault. La maire de Lille avait d'abord été pressentie pour Matignon, puis on parlait d'elle pour un "gros" ministère.

Après avoir été pressentie pour Matignon, puis pour un ministère élargi de la Connaissance et des Savoirs, Martine Aubry ne fera finalement pas partie du gouvernement de Jean-Marc Ayrault. "Nous avons discuté de cela lundi avec François Hollande ", déclare Martine Aubry, citée par Le Monde sur son site internet, et selon des informations confirmées par le service politique de France Info. "Il m'a dit qu'il avait fait le choix de Jean-Marc Ayrault. Nous sommes convenus que, dans cette configuration, ma présence au gouvernement n'aurait pas de sens ", ajoute-t-elle.

"Ce n'est pas bon pour Hollande. On revient à la tambouille socialiste" 

"J'ai toujours pensé que François Hollande choisirait Jean-Marc Ayrault, parce que je savais qu'il voudrait quelqu'un de très proche de lui. Au fond, je n'ai jamais eu de doute sur le choix qu'il ferait. Je l'ai dit à mes proches dès le second tour de la primaire" socialiste, le 16 octobre 2011 ", dit-elle. La maire de Lille avait été battue par François Hollande lors de la primaire socialiste de l'automne dernier. Pendant la campagne des primaires elle l'avait accusé de représenter la "gauche molle ", mais avait ensuite joué le jeu lors de la campagne présidentielle. "Ce n'est pas bon pour Hollande. On revient à la tambouille socialiste ", juge un proche du chef de l'Etat.

Fille de Jacques Delors, ancien ministre et président de la Commission européenne, Martine Aubry avait été à la tête d'un super-ministère (Emploi et Solidarité), sous Lionel Jospin de 1997 à 2000. Elle s'apprête donc à rester à son poste de Première secrétaire du Parti socialiste, dont le mandat se termine en octobre 2012 au prochain congrès du PS.

Vous êtes à nouveau en ligne