Vote d'adhésion, abstention, vote blanc,... : ce que vont faire les électeurs rencontrés dans le #franceinfotour dimanche 7 mai

FRANCE INFO

Avant le deuxième tour de la présidentielle, dimanche 7 mai, franceinfo a interrogé les électeurs aux 4 coins de la France, entre Denain et Tulle, en passant par Vaison-la-Romaine ou Epinay-sur-Seine. 

Entre le mercredi 26 avril et le vendredi 5 mai, dans l'entre-deux-tours de la présidentielle, franceinfo a posé micro et caméras dans 8 villes et villages de France pour donner la parole aux Français. Comment-ils voté au premier tour ? Quel regard portent-ils sur les politiques, sur le résultat du premier tour ? Sur la campagne électorale ? Et que feront-ils dimanche 7 mai au second tour ? Elus, syndicalistes, citoyens se sont exprimés souvent sans concession pendant ce #franceinfotour. 

Pendant 10 jours,  #franceinfotour a fait étape dans huit villes et villages de France
Pendant 10 jours,  #franceinfotour a fait étape dans huit villes et villages de France (Stéphanie Berlu / Radio France)

À Rouen, terre socialiste, nous avons essayé de comprendre pourquoi Emmanuel Macron est arrivé en tête au premier tour. À Denain, terre frontiste dans le Nord, on a entendu l'amertume d'électeurs de Marine Le Pen. À Epinay-sur-Seine, ville où a été fondée le PS en 1971, nous avons entendu des électeurs de gauche déboussolés. Sur le marché de Vaison-la-Romaine, nous avons pu toucher du doigt la tension entre lepénistes et macronistes.  À Lyon et Feyzin, les Mélenchonistes ont confié qu'ils hésitaient entre "la peste entre le choléra" pour le second tour À Montmurat, le #franceinfotour a tendu son micro aux "oubliés de la campagne". À Belbéraud, commune à la participation exceptionnelle, nous avons découvert une recette contre l'incivisme. Enfin, à Tulle, terme de #franceinfotour, les habitants ont dit leur déception quant au bilan du quinquennat de François Hollande, l'"enfant du pays".