VIDEO. Marine Le Pen accuse Emmanuel Macron d'être un "serviteur zélé" des "superpuissances financières"

La présidente du Front national a estimé qu'Emmanuel Macron avait agi "contre les intérêts de la France".

Marine Le Pen lâche les coups à quelques mois de l'élection présidentielle. Invitée du "Grand Rendez-Vous" d'Europe 1, i-Télé et des Echos, dimanche 12 février, elle a violemment critiqué Emmanuel Macron, régulièrement placé face à elle dans les sondages au second tour de la présidentielle. Selon Marine Le Pen, l'ancien banquier et ministre de l'Economie serait un "serviteur zélé" des "superpuissances financières" et aurait agi "contre les intérêts de la France".

Le cas d'Alstom et de Technip

La présidente du Front national a notamment évoqué le rachat d'une partie d'Alstom par General Electric, ainsi que le mariage entre l'entreprise française Technip et une société américaine, sans pour autant préciser quel rôle aurait pu jouer Emmanuel Macron dans cette dernière transaction entre deux entreprises privées.

Vous êtes à nouveau en ligne