VIDEO. David Rachline "partisan" d'un changement de nom du Front national

franceinfo

Au lendemain de la défaite du Front national au second tour de l'élection présidentielle, le directeur de campagne de Marine Le Pen, David Rachline, s'est dit favorable au changement de nom de son parti politique.

Le Front national va-t-il changer de nom ? L'hypothèse est défendue par certains cadres du parti, après la défaite de Marine Le Pen à l'élection présidentielle. L'idée est notamment soutenue par David Rachline. "J'en suis le partisan, mais nous verrons bien", a déclaré le directeur de campagne de Marine Le Pen, sur franceinfo lundi 8 mai. 

Nous avons franchi une étape supplémentaire et nous devons nous adapter. Nous sommes en train de nouer un certain nombre d'alliances. Je crois donc qu'il faut des outils nouveaux pour permettre cette rénovation de notre courant de pensée.

David Rachline

à franceinfo

Opposé à "une caste médiatique puissante"

Avec 34% des suffrages pour Marine Le Pen, "je constate qu'il y a une progression formidable entre les deux tours de l'élection présidentielle", a réagi David Rachline. "L'objectif était de progresser et de jeter les bases d'un grand rassemblement que nous avons créé. Jamais notre courant de pensée n'a rassemblé autant d'électeurs qu'hier soir."

Le soir du premier tour les instituts de sondages estimaient que Marine Le Pen ferait 40% au second tour, ce qui n'a pas été le cas. "Dans le cadre des campagnes vous avez un certain nombre d'aléas. Vous avez une caste médiatique, puissante, qui s'est opposée puissamment à nous", a estimé David Rachline.

Des présidents d'universités ont pris la parole, sortant ainsi de leur rôle, des maires ont écrit avec les moyens de leur municipalité pour expliquer qu'il fallait faire battre Marine.

David Rachline

à franceinfo

L'euro toujours dans le viseur du FN

Selon David Rachline, le score de Marine Le Pen n'a rien à voir avec son changement de position sur l'euro, ni avec le débat face à Emmanuel Macron. "Dans le cadre de ce débat elle a réussi à mettre en évidence quel était le véritable projet d'Emmanuel Macron, le projet terrifiant, qui sera mis en œuvre, explique-t-il.. La réalité c'est qu'il va falloir une véritable opposition."

Le manque de clarté de Marine Le Pen sur la sortie de l'euro n'a-t-il pas influencé le vote ? "Je ne le crois pas du tout, ajoute David Rachline. À chaque occasion, les Français ont exprimé une méfiance vis-à-vis de l'Union européenne dans sa forme actuelle. Nous allons continuer à convaincre et la démonstration sera faite que l'euro, qui est un véritable boulet sur le plan économique, va s'effondrer. C'est une évidence absolue."