Présidentielle : dernières heures pour convaincre

France 2

Un peu plus de 2h30 de débat, des invectives, des insinuations, le débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen restera comme le plus brutal de l'histoire de la Ve République. Ils tiennent aujourd'hui, jeudi 4 mai, leurs derniers grands meetings.

Après le duel rude, la fin de campagne rugueuse, pour l'un comme pour l'autre. Emmanuel Macron dans le Tarn, face à un comité d'accueil de la CGT très remonté contre la loi Travail, et Marine Le Pen attendue en Bretagne par des opposants, et même quelques jets d'oeufs sur son passage. Elle était venue visiter une entreprise de transport, une PME dans une région où elle n'est arrivée qu'à la quatrième place au premier tour. Ici, tout le monde a vu le débat d'hier soir, ou presque : "On n'a pas très bien compris hier soir votre double monnaie, qui va nous pénaliser dans nos échanges commerciaux", lui fait remarquer le PDG de la PME.

"Un projet qui ne porte rien"

Même curiosité pour Emmanuel Macron. Certains ont apprécié sa prestation au débat, d'autres l'ont attaqué sur la loi Travail. Ce soir, par meetings interposés, la joute se poursuit : pour Marine Le Pen, sa parole n'a été l'écho que de la violence sociale, quand son opposant a rappelé que c'est un "projet qui ne porte rien". Le débat aura-t-il fait bouger les lignes ? Les électeurs ont maintenant deux jours pour prendre leur décision.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne