Le Pen maintient Philippot à la vice-présidence du FN, mais lui retire une partie de ses responsabilités

Marine Le Pen et Florian Philippot au Parlement européen, à Strasbourg, le 17 janvier 2016.
Marine Le Pen et Florian Philippot au Parlement européen, à Strasbourg, le 17 janvier 2016. (FREDERICK FLORIN / AFP)

Le vice-président a refusé de quitter la tête de son association Les Patriotes. Au sein du FN, il perd sa délégation à la stratégie et à la communication.

Marine Le Pen a annoncé, mercredi 20 septembre, qu'elle maintenait Florian Philippot au poste de vice-président du FN. Ce dernier a pourtant refusé, comme elle le demandait, de quitter la tête de son association Les Patriotes. Marine Le Pen a donc décidé de lui retirer sa délégation à la stratégie et à la communication. Il ne sera donc plus en charge de ces deux pans essentiels du parti politique et perd une partie de ses responsabilités au sein du FN.

"Florian Philippot, sollicité par mes soins, n'a pas répondu à la demande de mettre un terme au conflit d'intérêts résultant de sa double responsabilité de vice-président du FN chargé de la stratégie et de la communication et de président de l'association politique Les Patriotes. J'ai pris la décision de lui retirer sa délégation à la stratégie et à la communication. Sa vice-présidence sera, à compter de ce jour, sans délégation", a affirmé la présidente du FN dans ce communiqué.

"Le FN fait un retour en arrière absolument terrifiant"

Invité de CNews mercredi soir, Florian Philippot a affirmé que le Front national faisait un "retour en arrière absolument terrifiant" sur sa ligne politique dans le débat de "refondation" dans lequel il est engagé depuis la présidentielle.

"Le FN est en train de changer complètement de ligne, de faire un retour en arrière absolument terrifiant, qui affole des milliers de personnes", a affirmé le conseiller régional du Grand Est. Il a confirmé refuser de démissionner de la présidence de l'association Les Patriotes, fondée en mai.

Vous êtes à nouveau en ligne