Présidentielle : on lui tend un stylo "Marine Le Pen" pour remplir sa procuration

Un électeur remplit les papiers pour établir une procuration, le 14 mars 2014, à Nancy (Lorraine).
Un électeur remplit les papiers pour établir une procuration, le 14 mars 2014, à Nancy (Lorraine). (MAXPPP)

La préposée qui a tendu ce stylo a été convoquée par la commissaire, qui évoque "des sanctions".

Pour la neutralité républicaine, on repassera. La Dépêche du Midi raconte la mésaventure d'un trentenaire venu établir une procuration pour le second tour de l'élection présidentielle dans un commissariat d'Auch (Gers), mardi 2 mai. Reçu par l'une des agentes, Mathieu a eu la surprise de signer les papiers avec... un stylo de campagne du Front national. 

"La personne qui m'a reçu a commencé à remplir les papiers, et là, je vois qu'il est écrit Marine sur le stylo ! Quand j'ai eu à prendre le relais, je lui ai demandé son stylo, et j'ai pu voir que c’était bien un stylo du FN !", explique l'homme de 33 ans. Choqué, il s'est tout de suite ému du non-respect de la neutralité auprès de la commissaire qui se trouvait dans l'établissement au moment des faits.

"C'est une erreur"

"Voir l'expression d'un parti politique dans cette enceinte, dans le cadre des dépôts de procuration et à [cinq] jours du scrutin, c’était gros !", justifie-t-il. La commissaire a tout de suite convoqué l'agent préposé aux procurations et a admis la gravité des faits. 

"C'est une erreur, la personne va faire un rapport, et nous étudierons la sanction à apporter, indique-t-elle à La Dépêche. Mais c'est la première fois que je vois une telle chose, ici ou ailleurs, cela m'a beaucoup surprise. Je le mets sur le compte de la jeunesse." La commissaire a rappelé les consignes de neutralité politique à l'ensemble des agents. Et l'histoire ne dit pas à qui appartenait le stylo.