Débat Emmanuel Macron/Marine Le Pen : l'analyse de Nathalie Saint-Cricq

France 2

Après le débat de l’entre-deux-tours de ce mercredi 3 mai entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, Nathalie Saint-Cricq, reponsable du service politique de France 2 et journaliste chargée d'animer le débat d'hier soir aux côtés de Christophe Jakubyszyn - fait le point sur le plateau de France 2.

La violence des échanges était-elle palpable durant le débat entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron ce mercredi 3 mai ? "Oui, elle était palpable", témoigne la reponsable du service politique de France 2. Et ce avant même que le débat ne commence : "Ils se sont installés trois minutes avant le début, ils étaient calés dans leur fauteuil à se regarder mi-sourire, mi-menaçant. Nous nous sommes alors dit qu'il y allait avoir ce qu'Emmanuel Macron appelle un 'corps-à-corps', c'est-à-dire que ça allait commencer tout de suite. Et on n'a pas été déçus puisque, dès la première phrase, Marine Le Pen l'a attaqué."

Un match difficile à arbitrer

"Ça a été extrêmement difficile à arbitrer", confie la journaliste, "Parce que lorsqu'on demandait des éléments de programme, on avait une attaque de Marine Le Pen, une réponse d'Emmanuel Macron, on redemandait des éléments de programme, et ça remontait en spirale. On a l'impression que pendant 2h30, ça n'a pas arrêté, avec un degré de violence qui a été extrêmement palpable." Qui sort gagnant de ce débat selon Nathalie Saint-Cricq ? "Franchement, Emmanuel Macron, en raison de l'agressivité un peu débordante de Marine Le Pen, mais aussi pour une autre raison : Marine Le Pen a été tellement en attaque quasi personnelle sans interruption depuis le début qu'on a finalement moins retenu son programme que cette violence."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne