"Battante" ou "pas à la hauteur" : les soutiens de Marine Le Pen divisés sur sa performance lors du débat

La candidate du Front national, Marine Le Pen, lors du débat de l\'entre-deux-tours, mercredi 3 mai 2017.
La candidate du Front national, Marine Le Pen, lors du débat de l'entre-deux-tours, mercredi 3 mai 2017. (STRINGER / AFP)

Qu'ont pensé les militants et sympathisants FN de la prestation de leur candidate lors du débat d'entre-deux-tours ? Franceinfo a interrogé des responsables FN et regardé les discussions sur les forums d'extrême-droite.

Ils sont loin d'être unanimes. La prestation de Marine Le Pen face à Emmanuel Macron lors du débat d'entre-deux-tours, mercredi 4 mai, a laissé les militants et sympathisants Front national profondément divisés. "Elle nous a fait honte, "elle a ruiné sa crédibilité", elle a joué à la poissonnière", "pas à la hauteur"... Sur les forums de sites d'extrême droite, les commentaires sont très sévères. Au contraire, des responsables FN et des secrétaires départementaux se félicitent de la combativité de Marine Le Pen.

>> REPLAY. Regardez l'intégralité du grand débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen

Sans surprise, l'état-major frontiste a sorti l'artillerie lourde pour défendre la prestation de sa candidate. C'est via quelques formules chocs sur Twitter ou au cours d'interviews radios et télé que les responsables du Front national ont assuré le service après-vente. "Une vraie battante", a par exemple commenté Wallerand de Saint-Just. "Marine a parlé pour la France", a estimé Gilbert Collard.

Des cadres dithyrambiques

Dans les fédérations, le ton est similaire. Interrogé par franceinfo, Julien Odoul, secrétaire départemental du FN dans l'Yonne est dithyrambique : "Marine a été excellente en tout point, elle a rappelé la priorité de ses engagements et a permis à bon nombre de téléspectateurs de voir le vrai visage d'Emmanuel Macron." Questionné sur la tenue du débat, ce dernier n'y voit rien à redire : "Il y a eu des invectives certes mais le débat s'y est prêté. Je comprends les frustrations de certains qui disent : 'C'est trop court, elle n'a pas pu tout dire...' Mais les Français ont pu voir les deux projets."

Les militants sont très confiants pour dimanche. Au regard de ce débat, ils pensent que ça va décider les abstentionnistes à faire barrage à Emmanuel Macron, qui avait la bave aux lèvres et le regard inquiétant.Julien Odoul, secrétaire départemental FN de l'Yonneà franceinfo

Sa collègue des Côtes-d'Armor, Odile de Mellon salue elle aussi la prestation de Marine Le Pen mais semble plus interrogative concernant les chances de victoire. "Un débat, ce n'est pas un meeting, elle a essayé de dévoiler la vraie personnalité de Macron, explique-t-elle. Elle est challenger ici. Comme elle n'est pas en tête, c'est la stratégie qu'elle a trouvé." Ce choix sera-t-il payant ? "On verra dans les urnes, répond-elle. On ne peut pas savoir, c'est quitte ou double."

"C'est la première fois mais Marine m'a déçue"

L'hésitation, que l'on sent chez Odile de Mellon, est démultipliée sur les forums d'extrême droite. Nombreux sont les sympathisants FN à exprimer leur déception et leur colère après la performance de leur candidate. "On a perdu", "elle a trop coupé la parole", "déçue de Marine", assurent certains sympathisants sur le forum "La Taverne des patriotes".

Dans les commentaires postés sur le site d'extrême droite Fdesouche.com, le ton est similaire. "C'est la première fois que Marine m'a déçue", fait remarquer une internaute.

Capture du site fdesouche.com
Capture du site fdesouche.com (Capture fdesouche)

Capture du site fdesouche.com
Capture du site fdesouche.com (Capture fdesouche)

Capture fdesouche.com
Capture fdesouche.com (Capture fdesouche)

L'ex-animateur du Front national de la jeunesse (FNJ), Julien Rochedy, est lui aussi plus que dubitatif.

La critique la plus symbolique vient de Jean-Marie Le Pen en personne. Interrogé par RTL, il estime que "Marine Le Pen a manqué de hauteur". "Je pense que c'est son entourage qui l'a conseillée de cette façon, juge le président d'honneur du FN. Ils devaient espérer un effondrement ou un écroulement psychologique de la part d'un homme qui n'apparaît pas forcément comme étant très solide. Je n'avais pas de conseils à lui donner, donc je n'en ai pas donné. J'espère toujours que mon champion va gagner nettement. Mais si j'étais l'arbitre, je dirais que c'est un match nul."

Vous êtes à nouveau en ligne