Marine Le Pen: "la véritable opposition, c'est nous"

Marine Le Pen à Nice
Marine Le Pen à Nice (VALERY HACHE / AFP)

Dans son discours de clôture, devant plusieurs centaines de cadres réunis pour les "Journées d'été Marine 2012", Marine Le Pen s'en est d'abord pris à ses adversaires de "l'UMPS", de "vieux mastodontes, archétypes d'un système à bout de souffle".

Dans son discours de clôture, devant plusieurs centaines de cadres réunis pour les "Journées d'été Marine 2012", Marine Le Pen s'en est d'abord pris à ses adversaires de "l'UMPS", de "vieux mastodontes, archétypes d'un système à bout de souffle".

"La véritable opposition, c'est nous", a-t-elle lancé.

Puis elle a décoché une flèche particulière à Harlem Désir, premier secrétaire par intérim du Parti socialiste et ancien dirigeant de SOS-Racisme. "Le Parti socialiste, vous savez, celui qu'à créé Jaurès, est aujourd'hui dirigé par Harlem Désir. Voyez le chemin parcouru", a-t-elle lancé.

Marine Le Pen a également redit son intention de mettre un coup d'arrêt à toute forme d'immigration, du travail ou clandestine.
"Si je suis élue, je ferai voter la suppression de la loi autorisant la régularisation des clandestins", a-t-elle dit. Autre proposition: la suppression du droit du sol sur l'ensemble du territoire national.

Voir le reportage du 20H de France le 11 Septembre 2011

Voir la video

"Je prends l'engagement concret suivant : plus aucune aide sociale ne sera versée aux récidivistes délinquants ou criminels justiciables d'une peine de 1 an ou plus. Plus aucune", a-t-elle lancé, devant environ 2.000 sympathisants au Palais des congrès de Nice (Acropolis).

Avant la Marseillaise, entonnée par Jean-Marie Le Pen , sa fille a terminé son discours en promettant la "réindustrialisation" de la France, qui "suppose de rompre avec les dogmes qui font toute la doxa économique des grands prêtres de l'UMP, du PS et du CAC 40".