Marine Le Pen et son père soupçonnés de sous-évaluer leur patrimoine

FRANCE 3

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a saisi la justice. Les explications de France 3.

Marine et Jean-Marie Le Pen épinglés par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Ils auraient sous-évalué leur patrimoine. L'institution qui contrôle les déclarations annonce dans un communiqué avoir saisi la justice : "Il existe notamment un doute sérieux quant à l'exhaustivité, l'exactitude et la sincérité de leur déclaration, du fait de la sous-évaluation manifeste de certains actifs immobiliers". 

"Harcèlement républicain"

Dans sa déclaration de 2014, au titre de député européen, Jean-Marie Le Pen sous-estimerait ses biens de un million d'euros, sa fille, de quelques centaines de milliers d'euros. Le fondateur du FN conteste et parle de "harcèlement républicain contre les adversaires du gouvernement". Depuis l'affaire Cahuzac, une telle infraction est passible de 45 000 euros d'amende, 3 ans de prison et 10 ans d'inéligibilité. Marine Le Pen a déposé un recours devant le Conseil d'État. Cette affaire tombe à un moment où le FN est déjà mis en examen. Les juges soupçonnent le parti de financement frauduleux lors des Législatives de 2012.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne