VIDEO. La cote de popularité de François Hollande et Manuel Valls en hausse

FRANCE 2

L'exécutif s'est retrouvé en première ligne durant la semaine d'attentats qui ont frappé la capitale française. La popularité des deux hommes politiques s'envole.

La gestion des attentats terroristes du début janvier 2015 a gonflé la popularité de l'exécutif. Le président de la République s'est révélé lors de ces terribles événements. Le 7 janvier, jour de la fusillade à Charlie Hebdo, François Hollande est arrivé sur les lieux moins d'heure après le drame. Le lendemain, Nicolas Sarkozy est revenu pour la première fois à l'Élysée. L'union nationale a primé sur les différends et le chef de l'État a reçu tous les leaders politiques.

Le vendredi 9 janvier, jour des prises d'otages simultanées, le président de la République a donné l'ordre des assauts.
"Les gens se demandaient qui il était, et là, ils sont, pour ceux qu'ils l'ont élu, fiers de l'avoir élu, contents que ce soit lui. Et les autres se disent qu'au moins, ce pays est dirigé", explique Cécile Amar, journaliste au Journal du dimanche.

Un regain de popularité fragile

Le résultat se lit dans les sondages, François Hollande a gagné 10 points de popularité et Manuel Valls 9 points. Quant à Bernard Cazeneuve, il a fait un bond de 13 points. Les tâches ont semblé être parfaitement réparties lors des événements. François Hollande s'est concentré sur le rassemblement et l'empathie. Manuel Valls a fait preuve de fermeté et s'est occupé de la mise en œuvre d'une politique sécuritaire contre le terrorisme. Cette organisation a permis au président et son Premier ministre d'avoir une image bien définie auprès des Français. Néanmoins, rien n'est encore gagné pour l'exécutif, car ce regain de popularité est fragile en ces temps de crise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne