Régionales 2015 : Manuel Valls provoque un tollé

FRANCE 2

Le Premier ministre a lancé mercredi l'idée d'un rapprochement avec la droite pour contrer l'extrême droite. Les réactions sont nombreuses.

Manuel Valls a avancé une solution pour empêcher le FN de gagner certaines régions. Il a évoqué une possible fusion des listes de gauche et de droite au soir du premier tour des élections. "Le soir du premier tour, il ne faudra écarter aucune hypothèse et tout faire pour empêcher le Front national de gagner une région", a déclaré le Premier ministre.

Une idée rejetée

L'idée de cette fusion est pourtant massivement rejetée dans son propre parti. Certains socialistes comme Jean-Christophe Cambadélis n'ont pas hésité à lui remonter les bretelles. À l'Assemblée, la droite, de son côté, oppose une fin de non-recevoir à cette hypothèse. "La fusion des listes c'est la confusion des idées. [...] Le Front national se nourrit de l'ambiguïté", a expliqué Éric Woerth.
En déplacement, François Hollande n'a pas commenté l'idée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne