Primaire de la gauche : l’impossible rassemblement

France 3

L’heure est au rassemblement pour Benoît Hamon, qui a tendu la main à Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon. En direct du siège du Parti socialiste, le journaliste Serge Cimino décrypte le futur du parti.

De nombreux obstacles se dressent devant Benoît Hamon s’il veut rassembler le Parti socialiste nous explique Serge Cimino. "La poignée de main entre Manuel Valls et Benoît Hamon appartient au passé. L’ancien Premier ministre a décidé de prendre des vacances, sûrement bien méritées, mais selon la date qu’il choisira, il pourrait bien rater l’investiture de Benoît Hamon le 5 février prochain. Autre obstacle, les ministres du gouvernement ont quasiment tous fait campagne pour Manuel Valls car Benoît Hamon n’a cessé de taper sur le bilan du quinquennat. Ils aimeraient qu’il change de ligne, et c’est sans doute ce que lui demandera Bernard Cazeneuve lors de leur rencontre cet après-midi", précise le journaliste.

La tentation Macron

"Troisième embuche : les parlementaires qui ont fait campagne pour Manuel Valls ne se voient pas défendre un programme qu’ils n’aiment pas, poursuit le journaliste. Ils pourraient demain publier une tribune pour pratiquer leur droit de retrait. Enfin, dernier obstacle, la tentation Macron", conclut Serge Cimino.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne