Primaire de la gauche : Benoît Hamon cherche à rassembler

France 3

Le plus dur reste à faire pour Benoît Hamon, rassembler un parti socialiste divisé, après sa victoire à la primaire de la gauche, hier, dimanche 29 janvier.

L'heure des explications a sonné. À peine élu candidat à la présidentielle, Benoît Hamon a pour ainsi dire été convoqué à Matignon. Derrière les sourires de façade, Bernard Cazeneuve l'a mis en garde. Il lui promet le soutien du gouvernement, mais pour le Premier ministre, la victoire de la gauche ne se fera qu'à une condition, "assumer le bilan du quinquennat de François Hollande".

Il ne changera pas de cap

Gagner la présidentielle, c'est bien le seul point commun entre les deux hommes. Pour le reste, Benoît Hamon a annoncé qu'il ne changerait pas de cap. Pour espérer l'emporter, le candidat sait qu'il doit rassembler au-delà du projet socialiste. Hier soir, dimanche 29 janvier, il a tendu la main à Jean-Luc Mélanchon et à Yannick Jadot. Les grandes manœuvres sont loin d'être terminées avec un risque, l'explosion du Parti socialiste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne