Le Parti socialiste "ni dans le ralliement, ni dans l'opposition" à Macron

Cette vidéo n'est plus disponible

Le Parti socialiste a émis un discours de synthèse ce mardi 9 mai en réponse à la dynamique d'Emmanuel Macron : ni dans le ralliement, ni dans l'opposition.

Alors que l'ancien Premier ministre Manuel Valls a annoncé ce mardi 9 mai qu'il souhaitait rejoindre le parti d'Emmanuel Macron, "La République en marche", le Parti socialiste tente d'adopter une ligne de conduite claire. Ce mardi, le Premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a opté pour un discours de "synthèse" : "ni dans le ralliement, ni dans l'opposition" au nouveau parti du président élu Emmanuel Macron.

"Autonomie constructive"

Une "autonomie constructive" censée faire comprendre à Emmanuel Macron que si le Parti socialiste ne donnera pas sa bénédiction au nouveau parti centriste, il n'est pas non plus opposé à travailler avec Emmanuel Macron sur certains dossiers. Une manière de donner une image sereine à un parti qui, à quelques semaines des élections législatives, est clairement en pleine implosion.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne