Lyon sur le podium de notre #B@romètre des municipales

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Pour ce troisième #B@romètre France Info-Semiocast, Lyon fait une entrée dans le top 3 des villes de plus de 150.000 habitants où l'on a le plus tweeté. Dans les villes de moins de 150.000 habitants, c'est Levallois-Perret qui reste en tête en raison des nouvelles frasques de Patrick Balkany. Découvrez tous les résultats et les thèmes de la campagne qui ont agité les réseaux sociaux.

Pour cette troisième semaine du b@romètre, le podium se renouvelle un peu. Si Paris reste en tête (plus de 68.000 tweets) et Marseille à la seconde place (18.000 tweets dans la semaine), Lyon arrive sur le podium et Nice entre pour la première fois dans notre top 5.  

Pour les villes de moins de 150.000 habitants, le palmarès est identique à celui de la semaine dernière : Levallois-Perret est toujours en tête, avec les nouvelles frasques de son édile, François Bayrou continue d'alimenter les conversations à Pau, plaçant sa ville en troisième position à égalité avec Courbevoie et Angers. Pour clore le podium une nouveauté toutefois, puisque Boulogne-Billancourt arrive en deuxième position

Les points saillants 

À Paris la tweet-campagne reste à un haut niveau, même si le nombre de tweets a chuté, faute de débat commenté en direct par live-tweet. Les deux principales rivales continuent de se livrer une féroce concurrence sur les réseaux sociaux. Anne Hidalgo (PS) capte 45% du trafic avec 29.000 tweets, quand Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP) en obtient 40% soit 26.000. Parmi les autres candidats, Charles Beigbeder, émerge avec à peine 7% des tweets (4.500).

Fait notable : le débat se construit autour des éléments de programme concret. Loin des invectives ou de la présentation des équipes – comme les semaines passées – on voit que les idées d'aménagement urbains de chacune des deux candidates ont suscité intérêt et partages sur les réseaux. 

Marseille reste comme la semaine dernière deuxième du classement. Et c'est la candidature surprise de Pape Diouf, l'ancien président de l'OM, qui a suscité le plus de tweets. Sa candidature a généré près de 25% du trafic.  

Pour la première fois, Lyon monte sur le podium avec plus de 11.000 tweets. C'est l'UMP qui prend l'avantage sur le maire PS Le sujet le plus discuté est le départ de Geneviève Brichet de la liste du maire sortant en dénonçant avec virulence : "désinformation, mise à l'écart des décisions, manipulation de l'entourage, espionnage, humiliations, tentatives d'intimidation..."  L'autre thème qui a fait sourire la twitosphère lyonnaise, est le piratage du blog d'un élu socialiste dont l'adresse URL redirigeait vers un site pornographique. 

À Nice, Christian Estrosi réunit à lui seul 70% des messages émis, soit plus de 4.000, reléguant loin derrière ses rivaux FN et PS, avec 500 tweets chacun. Outre des discussions autour de son programme, la non-venue à la dernière minute de Christian Estrosi a un débat a été très commentée. Le débat en lui même a généré de nombreux tweets autour du mot-dièse #MUN0600

Levallois-Perret toujours en tête des villes de moins de 150.000 habitants

Levallois-Perret, reste en tête des villes de moins de 150.000 habitants. Les nouvelles frasques du maire sortant et sa grosse colère contre un journaliste de la télévision ont entraîné plus de 14.000 tweets, le double de la semaine dernière. Rien que sur la plateforme You Tube de la chaîne, la vidéo a été vue plus de 95.000 fois en 48h alors même que de nombreux sites d'information l'ont exportée sur leur propre site. À lui seul Patrick Balkany rassemble donc 91% des tweets. Plus de 12.700. Après les deux candidates parisiennes, il est le troisième candidat aux municipales de France dont on parle le plus sur Twitter. 

À lire aussi ►►►Patrick Balkany pique une colère... et la caméra des journalistes

À Boulogne-Billancourt, la campagne s'anime, avec l'entrée en lice du candidat UMP dissident, soutenu par Alain Juppé, dont il fut un ancien collaborateur. Le maire sortant Pierre-Christophe Baguet est talonné par son challenger Pierre-Mathieu Duhamel, avec chacun autour de 40% des tweets (un peu plus de 1000 tweets chacun). Le dissident reçoit l'appui de personnalités UMP, ce qui fait jaser. Il présente son équipe et son programme, ce qui génère du trafic sur les réseaux. Surtout, son jugement sur le bilan municipal est acerbe. Il rejoint se faisant un collectif qui est lui aussi actif, centré sur l'aménagement urbain de la fameuse île Seguin (où les usines Renault étaient implantées naguère)

Deux villes restent bien placées dans notre b@romètre, pour les mêmes raisons d'une semaine à l'autre. Dans la ville de Pau, François Bayrou assure toujours l'essentiel de la conversation sur les réseaux (72%), que ce soit par un sondage qui le donne gagnant ou par des militants UMP qui n'en finissent pas d'exprimer leur rancoeur face au soutien apporté à celui qu'ils désignent depuis trois semaines comme un "traître" qui aurait dû être puni et non soutenu par l'UMP.


Decryptage dy #B@romètre France Info-Semiocast - INFO 17H - 21H
--'--
--'--
Vous êtes à nouveau en ligne