Loi El Khomri : "Des marges de manoeuvre étroites"

FRANCE 3

Plusieurs centaines de milliers de manifestants se sont mobilisés, jeudi 31 mars dans toute la France, pour lutter contre la loi El Khomri.

Michel Dumoret est en duplex de Paris et revient sur les conséquences politiques des manifestations qui ont eu lieu en France, jeudi 31 mars, pour lutter contre la Loi El Khomri. "Pour l'entourage de Manuel Valls, il faut maintenir le cap et ne pas donner l'impression de reculer au lendemain du retrait par le chef de l'État de la réforme constitutionnelle", indique le journaliste.

Pression des députés

Le gouvernement se montre donc au travail, c'est en tout cas l'image que souhaite donner l'exécutif. "Manuel Valls a en effet réuni à Matignon l'ensemble du gouvernement pour faire le point sur les réformes en cours. Il a du coup martelé le même message : la loi El Khormri n'a pour seul objectif que la baisse du chômage. Il y avait donc aujourd'hui la pression de la rue et demain, il y aura peut-être la pression d'une partie des députés qui veulent une réécriture du texte. Le gouvernement se veut ouvert aux négociations parlementaires, mais les marges de manoeuvre sont étroites selon Manuel Valls", conclut-il.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne