VIDEO. "L'Emission politique" : quand Charline Vanhoenacker demande à Nicolas Sarkozy des nouvelles de Paul Bismuth

FRANCE 2

La chroniqueuse belge est intervenue à la fin de l'émission présentée par Léa Salamé et David Pujadas. 

"Vous avez dit : 'Je ne suis pas binaire'. Est-ce que ça veut dire qu'on ne peut plus vous joindre sur le numéro de Paul Bismuth ?" Pour sa première intervention sur le plateau de "L'Emission politique" sur France 2, jeudi 15 septembre, Charline Vanhoenacker n'a pas franchement ménagé Nicolas Sarkozy

La chroniqueuse et humoriste belge, qui avait carte blanche après avoir écouté le candidat à la primaire à droite, a évoqué tous les sujets qui fâchent. "Ne vous en faites pas, Elise Lucet a été placée en confinement en sous-sol, elle ne vous embêtera pas", a-t-elle lâché en référence au numéro d'"Envoyé Spécial" à venir sur l'affaire Bygmalion, affaire pour laquelle un renvoi en correctionnelle a été requis pour Nicolas Sarkozy.

"On a reçu votre facture, franchement c'est salé !"

"Devant des images d'archives, vous avez dit que François Fillon avait l'air heureux. Vous avez eu l'élégance de ne pas ajouter qu'à l'époque, Alain Juppé avait des cheveux, et j'ai trouvé ça très classe !", a ajouté Charline Vanhoenacker.

Et de conclure par une référence à l'activité de conférencier de Nicolas Sarkozy lorsqu'il était en retrait de la vie politique : "On a reçu votre facture pour l'émission, franchement c'est salé !"

Vous êtes à nouveau en ligne