Valérie Pécresse soutient Alain Juppé au premier tour de la primaire à droite

La candidate Les Républicains, Valérie Pécresse, le 3 décembre 2015 à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine).
La candidate Les Républicains, Valérie Pécresse, le 3 décembre 2015 à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

"Il sera un président fort, qui saura réformer et restaurer l'autorité de l'Etat", estime la présidente de la région Ile-de-France dans un entretien au "Figaro".

Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, annonce son soutien à Alain Juppé dès le premier tour de la primaire à droite pour 2017. Le maire de Bordeaux "saura restaurer l'autorité de l'Etat" et "relever la fonction présidentielle", estime l'élue des Républicains dans une interview au Figaro (article payant), mardi 1er novembre.

J'ai longuement réfléchi à ce qui, pour moi, est le meilleur choix pour le pays aujourd'hui et j'ai décidé de soutenir dès le premier tour Alain Juppé.Valérie Pécressedans "Le Figaro"

"Il sera un président fort, qui saura réformer et restaurer l'autorité de l'Etat, poursuit l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy et de François Fillon. Après cinq ans de mandat de François Hollande, il est impératif de relever la fonction présidentielle qui a été abaissée. Il est l'homme qu'il faut pour cela."

Un choix "difficile à faire"

Valérie Pécresse, qui avait soutenu François Fillon face à Jean-François Copé pour la présidence de l'UMP en 2012, assure que son choix a été "difficile à faire", car elle a "des liens avec beaucoup de candidats".

J'ai été la ministre de Nicolas Sarkozy et de François Fillon. Je sais que François Fillon a l'étoffe d'un homme d'Etat. Mais je pense que le score entre les deux favoris [Alain Juppé et Nicolas Sarkozy] va être serré et qu'il faut faire un choix clair dès le premier tour de la primaire. L'enjeu est maximum.Valérie Pécressedans "Le Figaro"

"Pourquoi pas une femme à Matignon ?", avait déclaré Alain Juppé, en évoquant sa possible victoire à l'Elysée. "La question ne se pose pas", assure pourtant Valérie Pécresse. "Je suis parfaitement heureuse à la présidence de l'Ile-de-France et je m'y donne à 150% ! (...) !Mais pour moi, je ne demande rien, je n'attends rien, je suis une femme totalement libre."

Vous êtes à nouveau en ligne