"Quel que soit le gagnant de la primaire, l'union sera immédiate", assure le porte-parole de Juppé

Édouard Philippe, porte-parole d\'Alain Juppé.
Édouard Philippe, porte-parole d'Alain Juppé. (CAPTURE D'ÉCRAN)

Edouard Philippe, député-maire du Havre et porte-parole d'Alain Juppé, estime que l'union sera immédiate, dimanche soir, entre le vainqueur et le vaincu de la primaire de la droite. Mais il continue à penser que le programme de François Fillon n'est pas réaliste.

"Quel que soit le gagnant", Edouard Philippe, député-maire Les Républicains du Havre et porte-parole d’Alain Juppé pour la campagne de la primaire de la droite, dit n'avoir "aucun doute". Dimanche, au soir du second tour de la primaire de la droite, "l'union sera immédiate, complète et sans aucune équivoque et ambiguïté", a-t-il assuré, jeudi 24 novembre sur franceinfo.

>>Dernier débat de la primaire de la droite : regardez et commentez à partir de 20h30 la soirée spéciale de France 2

Le camp de François de Fillon a reproché la rudesse de certains propos d'Alain Juppé depuis le premier tour de la primaire dimanche. "Il peut avoir des paroles un peu dures. Ça peut arriver dans le débat politique" a relativisé le député. Edouard Philippe a renvoyé vers le vif débat avant le premier tour "entre François Fillon et Nicolas Sarkozy. Vous avez remarqué qu'à partir de dimanche soir, l'union a été immédiate et complète. "

"Il y a des correspondances ambitieuses entre les deux programmes. Alain Juppé considère que son programme est ambitieux et réaliste" a ajouté Edouard Philippe. Celui de François Fillon "n'est pas réaliste". Soit il "bloquera le pays, soit il ne sera pas appliqué", a-t-il estimé.

Vous êtes à nouveau en ligne