Primaire de la droite : "un vote très incertain" pour le politologue Jean Petaux

Alain Juppé et François Fillon, candidats au second tour de la primaire de la droite et du centre.
Alain Juppé et François Fillon, candidats au second tour de la primaire de la droite et du centre. (JOEL SAGET / AFP)

Les bureaux de vote ont ouvert à 8 heures, dimanche. A la fin de la journée, le candidat de droite à l'élection présidentielle de 2017 sera désigné. Lors du premier tour, François Fillon était arrivé devant Alain Juppé. Mais selon le politologue Jean Petaux, le résultat reste incertain car les deux candidats sont assez proches politiquement.

Les électeurs ont commencé à voter, dimanche 27 novembre en France, pour le second tour de la primaire de la droite et du centre. A l'issue du scrutin, le candidat de la droite à l'élection présidentielle de 2017 sera désigné. François Fillon, qui a reccueilli 44,1% des voix au premier tour, fait figure de favori face à Alain Juppé, qui a récolté 28,6%, des voix le 20 novembre.

Jean Petaux, politologue et professeur à Sciences Po Bordeaux, a estimé, dimanche, sur franceinfo que le vote restait pourtant très "incertain" et que les reports de voix ne fonctionneraient pas forcément parce que les deux candidats font partie "d'une même famille politique, les cloisons entre [Alain Juppé et François Fillon] sont assez friables."

"Jeudi dernier, il n'y avait pas que le dress code qui était identique, a souligné Jean Petaux, on voit bien qu'il y a une très grande proximité". "Sans trop de difficulté, quelqu'un qui aurait voté Sarkozy dimanche dernier peut choisir Juppé ou Fillon en fonction des personnalités qu'il a devant lui", a estimé le politologue.