VIDEOS. Primaire à droite : Fillon ou Juppé ? Qui les battus soutiennent-ils pour le second tour ?

Nicolas Sarkozy reconnaît sa défaite à la primaire à droite, le 20 novembre 2016, à Paris.
Nicolas Sarkozy reconnaît sa défaite à la primaire à droite, le 20 novembre 2016, à Paris. (REUTERS)

Le grand gagnant de la soirée, François Fillon, est aussi le candidat qui a reçu le plus de soutiens, dimanche soir.

A peine le temps de reconnaître leur défaite, et déjà la tête à la finale. Les cinq candidats malheureux du premier tour de la primaire à droite se sont exprimés, dimanche 20 novembre, sur leurs intentions de vote au second tour. Découvrez qui ils soutiennent.

>> Retrouvez les résultats de la primaire à droite dans notre direct

Ils rallient François Fillon

Nicolas Sarkozy. "Quels que soient mes désaccords passés avec lui, François Fillon me paraît avoir le mieux compris les défis qui se présentent à la France, a réagi le grand perdant du premier tour (20,7% des suffrages). Je voterai donc pour lui au second tour de la primaire." Il a toutefois laissé ses électeurs "libres de leur décision".

FRANCEINFO

Bruno Le Maire. Il a été le premier de la soirée à annoncer son choix. "Je voterai pour François Fillon au second tour de la primaire", a indiqué le député de l'Eure, qui a rassemblé 2,4% des électeurs, sans donner de précisions sur les raisons de son choix.

FRANCEINFO

Elle rallie Alain Juppé

Nathalie Kosciusko-Morizet. "Je n'ai jamais couru après les places, ni après des postes, a déclaré la députée de l'Essonne (2,6% des suffrages). Au second tour, je soutiendrai Alain Juppé, pour défendre mes idées."

Ils réservent encore leur soutien

Jean-Frédéric Poisson. "Je veux dire aux deux finalistes que je les solliciterai par courrier, demain matin, a indiqué le président du Parti chrétien-démocrate, qui a rassemblé 1,5% des suffrages. (...) En fonction des réponses qui me seront apportées par Alain Juppé et François Fillon, je déciderai du soutien à apporter ou pas à tel ou tel."

Jean-François Copé. "Demain, je réunirai mes amis et, à l'issue de cette réunion, je prendrai la décision pour le second tour", a indiqué le candidat arrivé dernier du premier tour avec 0,3% des suffrages. "Quoi qu'il arrive, je vais continuer mon engagement politique", a-t-il prévenu.

Vous êtes à nouveau en ligne