Primaire à droite : Nicolas Sarkozy particulièrement boudé dans les Hauts-de-Seine

Nicolas Sarkozy reconnaît sa défaite au premier tour de la primaire à droite, le 20 novembre 2016, à Paris.
Nicolas Sarkozy reconnaît sa défaite au premier tour de la primaire à droite, le 20 novembre 2016, à Paris. (ERIC FEFERBERG / AFP)

L'ancien maire de Neuilly-sur-Seine n'a obtenu que 15% des voix dans son département, dimanche, selon des résultats partiels.

Tout un symbole. Le grand perdant de la primaire à droite, Nicolas Sarkozy, a reçu une claque au premier tour dans son bastion des Hauts-de-Seine, dimanche 20 novembre. L'ancien député du département n'y a obtenu que 15% des voix, selon des résultats partiels, portant sur 247 des 270 bureaux ouverts dans le département. Il est nettement devancé par François Fillon (46,4%) et Alain Juppé (31,4%).

>> DIRECT. Primaire à droite : découvrez les résultats et les réactions

"Sarkozy, je l’aime bien, indiquait un électeur de Neuilly-sur-Seine, dimanche, au site du Parisien. C’est un type très compétent mais pour moi, il a fait son temps. Il a déjà été président, il s’agite trop. J’ai regardé les trois débats et c’est Fillon que j’ai trouvé le meilleur."

Un meilleur score au plan national

L'ancien maire de Neuilly-sur-Seine (1983-2002) a également été boudé à Paris (13,7%), où il réside. Au plan national, il est arrivé en troisième position avec 20,7% des voix, derrière François Fillon (44,2%) et Alain Juppé (28,4%).