Primaire à droite : Jean-François Copé arrive bon dernier du premier tour

Jean-François Copé, le 17 octobre 2016 au salon Planète PME, à Paris.
Jean-François Copé, le 17 octobre 2016 au salon Planète PME, à Paris. (ALAIN JOCARD / AFP)

Le député-maire de Meaux obtient à peine 0,3% des voix au premier tour, selon les résultats partiels tombés dimanche.

Il n'atteint même pas 1%. Jean-François Copé arrive bon dernier du premier tour de la primaire à droite, dimanche 20 novembre, d'après des résultats partiels portant sur 89,3% des bureaux de vote. Le député-maire de Meaux n'obtiendrait que 0,3% des voix.

>> Suivez en direct les résultats de la primaire à droite

Son score

Le faible score de Jean-François Copé n'est pas une surprise. Lui-même avait plaisanté, quelques jours avant le premier tour, sur BFMTV : "Dans le dernier sondage, je suis passé à 4% !, s'enthousiasmait-il. Dans mon cas, toute augmentation est considérée comme un moment de bonheur." Il est finalement loin du compte.

Ce que disaient les sondages

La campagne de Jean-François Copé n'a jamais décollé. Tout juste a-t-elle frémi, dans les dernières semaines, avec des sondages atteignant péniblement 3%, voire 4%.

Ce qu'il va faire au second tour

Dans l'hypothèse d'un second tour entre François Fillon et Alain Juppé, Jean-François Copé devrait appeler – sauf surprise – à voter pour le maire de Bordeaux, avec qui il entretient de bonnes relations. Ses rapports avec François Fillon sont plus houleux : les deux hommes se vouent une haine tenace depuis l'élection pour désigner le président de l'UMP, à la fin 2012, à l'issue de laquelle ils avaient tout deux revendiqué la victoire. Il s'est cependant pour l'instant bien gardé d'annoncer un quelconque ralliement : "[Lundi], je réunirai mes amis et à l'issue de cette réunion, je prendrai la décision pour le second tour", a-t-il expliqué dimanche soir.