Primaire à droite : certains mots de Sarkozy ont "peut-être choqué" les électeurs

Éric Woerth, soutien de Nicolas Sarkozy lors des primaires de la droite et du centre.
Éric Woerth, soutien de Nicolas Sarkozy lors des primaires de la droite et du centre. (CAPTURE ECRAN)

Le secrétaire général du parti Les Républicains et soutien de Nicolas Sarkozy lors de la primaire de la droite et du centre, Éric Woerth, est revenu sur la campagne de l'ancien président de la République.

Invité de franceinfo dans la soirée du dimanche 20 novembre, Éric Woerth, secrétaire général du parti Les Républicains et soutien de Nicolas Sarkozy, a estimé que "peut-être certains mots ont choqué" pendant la campagne de l'ancien président de la République. "Peut-être que certaines polémiques l'ont affaibli, peut-être que le vent des affaires a aussi joué au fur et à mesure du temps, injustement", a ajouté le député de l’Oise.

La fin d'une aventure pour Sarkozy ?

Eric Woerth, qui a annoncé qu'il soutiendra François Fillon, grand gagnant du premier tour, a cité l'exemple des propos de Nicolas Sarkozy sur les Gaulois : "C'était une belle idée, probablement mal comprise". Le 19 septembre dernier, l'ancien chef de l'Etat avait expliqué lors d'un meeting que "quelle que soit la nationalité de vos parents, jeunes Français, à un moment où vous devenez français, vos ancêtres, ce sont les Gaulois et c'est Vercingétorix."

"Ce n'est une page qui se tourne, je ne sais pas si c'est la dernière, on verra", a commenté le député de l'Oise à propos d'un éventuel retrait de la vie politique de Nicolas Sarkozy.