DIRECT. Primaire à droite : résultats, réactions... Regardez la soirée spéciale de France 2 après le premier tour

Ce direct est terminé.

La chaîne se mobilise pour vous faire vivre les résultats de ce premier tour de la primaire.

C'est l'heure du vote. Jean-François Copé, François Fillon, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire, Jean-Frédéric Poisson et Nicolas Sarkozy sollicitent les suffrages des Français dans une primaire ouverte. France 2 propose une émission spéciale pour suivre les résultats du scrutin.

>> Primaire à droite : découvrez les premiers résultats du premier tour

Pas moins de 10 228 bureaux de vote ont été installés en France (9 922 en métropole et 306 en outre-mer) pour permettre aux électeurs qui le souhaitent de participer à cette primaire. Les bureaux sont ouverts de 8 heures à 19 heures. Tous les Français inscrits sur les listes électorales ont le droit de voter. Les organisateurs exigent aussi le paiement de deux euros et une signature sur un document qui engage "à partager les valeurs républicaines de la droite et du centre".

Objectif : éviter le psychodrame de 2012

Après une campagne marquée notamment par trois débats, l'heure est désormais au verdict pour les candidats de droite. L'enjeu de ce premier tour réside aussi dans les alliances à venir en vue du second tour. La droite va surtout chercher à ne pas revivre le psychodrame de 2012, lors de l'élection contestée de Jean-François Copé à la présidence de l'UMP. La Haute Autorité de la primaire à droite assure que tout a été fait pour garantir la bonne tenue du scrutin.

23h59 : Un vote "un peu trop fougueux" pour Nicolas Sarkozy a été annulé à Fougères, en Ille-et-Vilaine. Cette électrice a embrassé son bulletin avant de le glisser dans l'urne, et l'empreinte du rouge à lèvres sur le bulletin a été jugé suffisant pour annuler le vote, indique Ouest-France.

23h50 : Nouvelle mise à jour des résultats. 9272 bureaux de vote dépouillés sur 10 229.




23h50 : Une journaliste du Monde déterre le (mauvais) pronostic de François Hollande sur la primaire à droite, dans son livre de confidences à deux journalistes du Monde.

23h47 : @anti-sondages : Vous êtes un peu sévère avec les instituts de sondages, qui ont insisté toute la campagne sur la difficulté de mesurer les résultats d'une élection inédite. Cette dernière semaine, ils avaient tous noté la progression de François Fillon. La dernière enquêtée, publiée vendredi, le donnait en tête au premier tour. Mais pas à un tel niveau, il est vrai.

23h47 : Les sondages ne deviennent vraiment plus fiables, entre Trump et Fillon !

23h53 : En voici un autre qui n'a pas donné de consigne de vote ce soir : Jean-François Copé (0,3% des suffrages). Il réunira "ses amis demain" avant de se décider.

(FRANCEINFO)

23h52 : Jean-Frédéric Poisson (1,5% des suffrages) n'a pas donné de consigne de vote pour le second tour ce soir. Comme il l'avait annoncé, il enverra un "courrier aux deux finalistes" et se décidera "en fonction des réponses" qui lui seront apportées. Voici sa déclaration en vidéo.

(FRANCEINFO)

23h39 : On y est presque. 9216 bureaux dépouillés sur 10229 :

1) François Fillon 44,2%
2) Alain Juppé 28,4%
3) Nicolas Sarkozy 20,7%
4) Nathalie Kosciusko-Morizet 2,6%
5) Bruno Le Maire 2,4%
6) Jean-Frédéric Poisson 1,5%
7) Jean-François Copé 0,3%.

23h36 : "Fillon écrase tout." Voici la une du Parisien Aujourd'hui en France de demain.

23h34 : Histoire de continuer à gâcher la soirée de Bruno Le Maire, cette vanne d'un journaliste de France Culture.

23h30 : Les Français de l'étranger ont massivement voté pour Alain Juppé.

23h35 : Sur Twitter, un conseiller de Marisol Touraine, la ministre de la Santé, se gausse de l'annonce de Jean-François Copé, qui veut réunir ses soutiens avant de faire son choix.

23h28 : La "une" de Libé de demain.

23h28 : "Demain, je réunirai mes amis et à l'issue de cette réunion, je prendrai la décision pour le second tour."

Jean-François Copé ne donnera pas de consigne de vote ce soir aux 0,3% des électeurs qui ont voté pour lui.

23h26 : "Quoiqu'il arrive, je vais continuer mon engagement politique. Ce qui compte, c'est la France et les Français"

23h26 : "La politique, c'est parfois cruel. Le score que j'ai réalisé aujourd'hui est une déception. Si je ne le disais pas, je ferai de la langue de bois et ce n'est pas mon genre"

23h24 : "J'ai été heureux et fier d'être l'un des 7 candidats en lice, parce que j'ai traversé ces dernières années une épreuve dont je suis ressorti innocenté par la justice."

Bon dernier (0,3% des suffrages), Jean-François Copé s'exprime (en dernier).

23h22 : On a retrouvé Jean-François Copé... dans son QG.

23h20 : Plutôt de gauche, j'ai decidé de faire barrage à Sarko en allant voter ! Mission accomplie , je n'aurai pas besoin d'y retourner dimanche prochain !

23h20 : La bonne, l'excellente nouvelle de cette primaire pour tous les Français est l'élimination de Sarkozy, qui va désormais devoir répondre de ces innombrables turpitudes devant la Justice. Plusieurs dizaines de millions de français souhaitent le voir condamne a quelques années de prison, parfaitement justifiées au regard des faits.

23h20 : Ne plus subir les outrances de Nicolas Sarkozy est pour moi un réel soulagement. Maintenant que les juges fassent leur travail.

23h20 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à vous réjouir de la défaite de Nicolas Sarkozy.

23h19 : Au QG de Nicolas Sarkozy, on passe (presque) l'aspirateur.

23h19 : 23h15, comme tous les quarts d'heure, une nouvelle fournée de résultats. Avec Nicolas Sarkozy qui baisse, et Jean-Frédéric Poisson qui monte.





23h17 : 0,3%... c'est le prix d'un pain au chocolat?!

23h16 : Comme nous, vous attendez la déclaration de Jean-François Copé, qui se fait attendre. Mais vous, vous avez le temps de faire des montages photo.

23h16 : Chose promise, chose due. Voici la déclaration en intégralité d'Alain Juppé, arrivé deuxième au premier tour de la primaire à droite.

(FRANCEINFO)

23h15 : Taquin, le compte des archives de l'AFP déterre des photos de François Fillon.

23h11 : Une surprise en forme de raz-de-marée. François Fillon s'est imposé dans une écrasante majorité des départements. Grand favori des sondages, Alain Juppé, lui, est arrivé en tête seulement dans les départements situés autour de son fief bordelais, ainsi qu'en Seine-Saint-Denis, en Guadeloupe et en Martinique. Grand perdant de l'élection, l'ancien président Nicolas Sarkozy ne s'impose qu'en Corse ainsi qu'à La Réunion. Découvrez notre carte par département.



23h09 : Une étude d'Opinionway permet de se faire une idée des intentions de vote pour le second tour : François Fillon l'emporterait avec 56% des voix, contre 44% à Alain Juppé.

23h07 : Les résultats de la primaire en dessins, c'est parfois plus parlant qu'un graphique.

23h05 : 9036 bureaux dépouillés sur 10229, les choses se précisent.

1) François Fillon 44,2%
2) Alain Juppé 28,3%
3) Nicolas Sarkozy 20,8%
4) Nathalie Kosciusko-Morizet 2,5%
5) Bruno Le Maire 2,4%
6) Jean-Frédéric Poisson 1,4%
7) Jean-François Copé 0,3%.

23h07 : @nick : Cette somme servira d'abord à rembourser les frais avancés pour ce scrutin. Et comme le nombre de votants a déjà dépassé les 4 millions de votants (seuil à partir duquel la primaire s'autofinance pour les deux tours), le reliquat va "financer la campagne présidentielle du candidat désigné", indique la Haute Autorité sur son site.

Vous êtes à nouveau en ligne