Primaire à droite : des "soutiens d'extrême droite arrivent en force" chez François Fillon, fustige Alain Juppé

Alain Juppé et François Fillon, candidats à la primaire à droite, dont le second tour est organisé le 27 novembre 2016.
Alain Juppé et François Fillon, candidats à la primaire à droite, dont le second tour est organisé le 27 novembre 2016. (LOIC VENANCE / AFP)

Le maire de Bordeaux a tenu un meeting à Toulouse, tandis que François Fillon a pris la parole lors d'une réunion publique près de Lyon.

Engagés dans un mano a mano avant le deuxième tour, les deux candidats à la primaire à droite s'affrontent, mardi 22 novembre, par meetings interposés. Franceinfo fait le point sur ces premiers rendez-vous de cet entre-deux-tours. 

"Les soutiens de l'extrême droite arrivent en force" dans le camp de François Fillon, a lancé le maire de Bordeaux lors d'un meeting à Toulouse. "François Fillon a reçu le soutien de Nicolas Sarkozy, ce qui reconstitue l'équipe de 2007-2012", a-t-il ajouté.

>> Revivez le meeting d'Alain Juppé

 "A tort, Alain Juppé juge mon programme trop radical, a lancé François Fillon quelques minutes devant ses partisans réunis autour de Lyon. Je lui rétorque : 'Si on n'est pas radical maintenant, quand est-ce qu'on le sera ?'"

>> Revivez la réunion publique de François Fillon

 65% d'intentions de vote pour François Fillon : c'est le résultat d'un sondage Odoxa pour franceinfo sur le second tour de la primaire à droite. Une étude réalisée la veille et le jour du scrutin, avant le soutien apporté, dimanche soir, par Nicolas Sarkozy (20,6% des voix) à son ancien Premier ministre.

 Comparez les programmes. Pour en savoir plus sur ce que proposent les deux candidats, découvrez ce qui changera pour vous si François Fillon ou Alain Juppé deviennent présidents.

Vous êtes à nouveau en ligne