REPLAY. Présidentielle : revivez la première de l'émission "Elysée 2022" avec Valérie Pécresse, qui brigue l'investiture de la droite

La présidente de la région Ile-de-France, candidate à la primaire de la droite, était l'invitée du premier numéro du grand rendez-vous politique de France 2 pour la présidentielle de 2022. 

Valérie Pécresse était la première invitée d'"Elysée 2022", le grand rendez-vous politique de France 2 pour l'élection présidentielle, jeudi 23 septembre. La présidente de la région Ile-de-France, candidate qui brigue l'investiture de droite, a répondu aux questions de Léa Salamé et de Thomas Sotto. Elle a débattu  avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. 


Dans le camp Pécresse, on compte sur cette émission pour soigner l'image de la candidate. "On aimerait qu'elle se montre telle qu'on la connaît", glisse à France Télévisions une porte-parole. L'entourage de la candidate espère qu'elle infirme deux idées reçues sur elle : l'élue seulement francilienne et la caricature de la Versaillaise que ses adversaires brandissent parfois.

Face à Gérald Darmanin, Valérie Pécresse entend se démarquer sur les questions régaliennes. La candidate s'est préparée : elle a travaillé les enjeux de sécurité avec l'ancien commissaire Frédéric Péchenard entre autres, et le thème de l’immigration avec Patrick Stefanini, son directeur de campagne.

Valérie Pécresse a fait un pas vers Xavier Bertrand, avant l'émission. Selon les informations de France Télévisions, elle propose l'idée d'une "clause de revoyure" autour du 20 novembre. La candidate espère dépasser son rival dans les intentions de vote d'ici là. Si elle échoue, elle entend lui proposer un "ticket" et éviter un affrontement en congrès en décembre.

Selon un sondage Ifop, dont France Télévisions et franceinfo ont eu connaissance27% des sympathisants Les Républicains sondés jugent que Valérie Pécresse est la candidate de la droite qui a "le plus de chance" d'accéder au second tour, loin derrière Xavier Bertrand. Cette enquête a été commandée par la direction du parti et présentée lors d'un bureau politique mercredi.

 Congrès ou primaire, Les Républicains doivent proposer à leurs militants deux méthodes pour choisir leur candidat à la présidentielle. Le parti réunira ses adhérents samedi pour un congrès dématérialisé, où ils seront appelés à choisir entre deux méthodes de désignation.

Vous êtes à nouveau en ligne