Primaire de la droite

Le second tour de la primaire de la droite et du centre se tiendra le 27 novembre 2016. François Fillon, vainqueur du premier tour, avec plus de 44% des suffrages exprimés, affronte en position de favori Alain Juppé qui, pour sa part, a recueilli 26% des suffrages. Le vainqueur de ce scrutin sera désigné comme candidat de la droite à l'élection présidentielle de 2017. 

Le premier tour a été marqué par deux surprises : l’ampleur de la défaite de Nicolas Sarkozy, ancien chef de l’Etat, qui rassemble à peine plus de 20% des suffrages, et la quatrième place de Nathalie Kosciusko-Morizet qui devance Bruno Le Maire.

Plus de quatre millions de personnes se sont présentées le 20 novembre 2016 dans 10 229 bureaux de vote pour participer à ce scrutin qui était une première pour la droite française. Organisée par les Républicains, le parti politique présidé par Nicolas Sarkozy, la primaire était ouverte au centre (Modem) et au centre-droit (UDI). Sept candidat se sont présentés, parrainés, conformément au règlement, par au minimum 25 parlementaires, 250 élus répartis dans au moins 30 départements, et enfin au moins 2 500 adhérents à jour de cotisation réglées dans au moins 15 départements.

Parmi les candidats battus, plusieurs ont annoncé sans tarder leur ralliement à la candidature de l’un des deux participants du second tour. Bruno Le Maire et Nicolas Sarkozy se sont prononcés en faveur de François Fillon. Pour sa part, Nathalie Kosciusko-Morizet s’est ralliée à la candidature d’Alain Juppé.

plus

12345678910203039