Présidentielle 2017 : François Fillon rattrapé par la polémique

FRANCE 3

Le candidat LR remet en cause la sécurité autour de la campagne. Ce lundi, le Premier ministre n'a pas hésité à renvoyer le candidat à ses propres difficultés.

François Fillon sur les terres de Jean-François Copé. En s'affichant ensemble ce lundi, les deux hommes ont voulu montrer le rassemblement de la droite. En 2014, ils s'étaient vivement opposés pour la présidence de l'UMP, aujourd'hui, il semble que la page ait été tournée. Et si le déplacement est sur le thème de la sécurité urbaine, François Filon est cette fois rattrapé par la polémique qu'il a lui-même lancée dimanche 26 février.

En perte de vitesse

Dans un communiqué, François Fillon remettait en cause la sécurité autour de la campagne, et accusait le gouvernement de laisser se développer "un climat de quasi-guerre civile". Ce lundi matin, depuis le salon de l'Agriculture, le Premier ministre fustige les propos de François Fillon. "Je comprends que certains candidats soient tentés de dissimuler derrière des polémiques les difficultés de leur campagne." Quelques heures plus tard, à Meaux (Seine-et-Marne), le candidat LR persiste et fait une nouvelle mise au point. En perte de vitesse dans un dernier sondage, François Fillon est donné absent du second tour de la présidentielle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne