Premier ministre : la droite critique la politique de "débauchage"

Cette vidéo n'est plus disponible

Une réunion était organisée ce lundi 15 mai au siège des Républicains à Paris pour préparer les élections législatives. Une occasion de recueillir les impressions des ténors du parti sur la possible nomination d'Edouard Philippe comme Premier ministre.

Avant même la nomination d'un Premier ministre, les ténors Les Républicains ont organisé une réunion de campagne ce lundi 15 mai. L'objectif n'est pas seulement d'organiser les élections législatives, c'est de minimiser la probable nomination d'un Premier ministre issu de leurs rangs.

Des éléments de langage déjà en place

"Si c'est la nouvelle façon de faire de la politique, faire du débauchage comme dans le passé, je pense que les Français seront extrêmement déçus", déclare Daniel Fasquelle, député-maire Les Républicains du Touquet (Pas-de-Calais). Un nom revient en boucle, celui du maire du Havre (Seine-Maritime) Édouard Philippe. Alors que rien n'est encore annoncé par l'Élysée, les élus Républicains avancent déjà les éléments de langage pour décrédibiliser la prise de guerre. "Sans vouloir vexer Édouard Philippe pour qui j'ai beaucoup d'estime, il n'est pas au cœur du dispositif politique des Républicains", explique le sénateur Roger Karoutchi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne