Marseille : les domiciles de deux candidates LR aux municipales perquisitionnées lundi matin dans l’enquête sur des soupçons de fraudes

Marseille, dans les Bouches-du-Rhône.
Marseille, dans les Bouches-du-Rhône. (GOOGLE MAPS)

Elles sont soupçonnées d’avoir proposé à des électeurs de réaliser des procurations non conformes en vue du deuxième tour des élections municipales.

Les domiciles de deux candidates de la liste Les Républicains aux municipales de Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, ont été perquisitionnés lundi, a appris franceinfo de source proche de l’enquête, confirmant une information du journal La Provence. Ces perquisitions aux domiciles de Géraldine Lapalus et Magali Devouge, ont été menées dans le cadre d’une enquête préliminaire du parquet sur des soupçons de fraudes. Elles sont soupçonnées d’avoir proposé à des électeurs de réaliser des procurations non conformes en vue du deuxième tour des élections municipales.

Le local de Martine Vassal perquisitionné samedi

Samedi, c'est le local de campagne de Martine Vassal, présidente LR de la métropole et du département, qui a été perquisitionné. La permanence de Julien Ravier, maire LR du secteur et tête de liste dans le 11-12e, a également subi le même sort. La candidate de droite est arrivée deuxième à l’issue du premier tour, avec 22,32% des voix, derrière la candidate de l’union de la gauche, Michèle Rubirola, avec 23,44% des voix. 

Interrogée sur BFMTV après cette fin de semaine mouvementée, Martine Vassal a assuré lundi qu'elle n'était "pas une fraudeuse". La candidate de droite, arrivée deuxième à l'issue du premier tour, juste derrière la candidate de l'union de la gauche Michèle Rubirola, a proposé que le ministère de l'Intérieur "annule" toutes les procurations déposées pour le second tour.

Vous êtes à nouveau en ligne