Les Républicains : rentrée en ordre dispersé

France 3

Depuis hier, vendredi 25 août, Alain Juppé réunit ses proches à Bordeaux (Gironde) tandis que les Jeunes républicains se retrouvent au Touquet (Pas-de-Calais).

Ce week-end à droite, entre le nord et le sud, il fallait choisir son camp. À Bordeaux, Alain Juppé tient un séminaire de réflexion, et au Touquet, Daniel Fasquelle organise un campus. Officiellement, candidat à la présidence du parti Les Républicains, il a créé son mouvement, "Sauvons la droite". "Pour moi, la droite est en danger, et peut disparaître. Il y a des pays comme l'Autriche ou la Grèce où la droite a purement et simplement disparu, elle a été éliminée du jeu politique.", avertit le député.

"Libre", le mouvement de Valérie Pécresse

Le parti est morcelé après sa défaite aux élections et la nomination d'Édouard Philippe à Matignon. Pour Éric Woerth, il y a urgence. "Il faut recréer une vraie base, idéologique, programmatique, crédible, pragmatique, il faut qu'il y ait un come-back de la droite". À Bordeaux, où tous les fidèles d'Alain Juppé se retrouvent, Valérie Pécresse lance elle aussi son mouvement, baptisé "Libre", avec peut-être quelques arrière-pensées. Laurent Wauquiez, lui, ne fait pas mystère de ses ambitions : il devrait annoncer sa candidature à la présidence, ce qui ne fait pas l'unanimité dans son parti.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne