Les Républicains : Nathalie Kosciusko-Morizet évincée de la direction

France 3

A droite, la guerre des chefs a commencé. Première victime des élections régionales : NKM. La n°2 des Républicains a été évincée au sortir du bureau politique du parti ce lundi 14 décembre.

 

Les régionales viennent de se terminer. Place aux primaires des Républicains désormais. Malgré les sourires victorieux de certains et de certaines, dès ce matin du 14 décembre, le bureau politique des Républicains a ouvert une nouvelle ère. Nicolas Sarkozy a annoncé la constitution début janvier d'une nouvelle équipe. Et une tête semble déjà être tombée : celle de Nathalie Kosciusko-Morizet, victime de son opposition à la stratégie du "ni-ni".

Avancer les primaires ?

Depuis sa mairie de Bordeaux, Alain Juppé est venu à la rescousse de l'ex-n°2. "L'exclusion n'est jamais une bonne réponse", a-t-il commenté. Une éviction qui pourrait occulter un autre débat : faut-il avancer les primaires au mois de juin pour éviter que les déchirements ne durent trop longtemps ? Pour François Fillon, c'est clairement non. Quant aux débats sur la ligne du parti, il aura bien lieu, mais pas avant mi-février.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne