Les Républicains : le départ de Valérie Pécresse largement commenté

FRANCE 3

Valérie Pécresse a annoncé mercredi 5 juin au 20 Heures de France 2 qu'elle quittait les Républicains. Figure de la droite, présidente de la région Île-de-France, elle dénonce un parti cadenassé de l'intérieur.

Mardi 4 juin, au cœur d'une famille politique décomposée, elle faisait encore bonne figure. Mais le lendemain, peu après 20 heures, Valérie Pécresse claque la porte des Républicains. "J'ai acquis la conviction que la refondation de la droite ne pourra pas se faire à l'intérieur, et qu'elle doit se faire à l'extérieur du parti", a déclaré la présidente de la région Île-de-France sur le plateau de France 2.

La porte de la majorité est grande ouverte

Chez lLs Républicains, les reproches pleuvent. Éric Ciotti regrette qu'elle quitte le navire dans les moments difficiles. Même son de cloche à l'Assemblée nationale. "Quand le bateau est endommagé, on ne part pas en courant, on a le sens des responsabilités. On reste et on construit", fustige Christian Jacob, président du groupe LR. Le ministre Gérald Darmanin, qui a lui aussi quitté le parti pour rejoindre la majorité, n'a pas tardé à lui tendre les bras : "La pente naturelle serait de soutenir le mouvement du gouvernement." Valérie Pécresse dit vouloir se consacrer à son mandat régional.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne