Législatives : les Républicains face à la tentation Macron

FRANCE 2

Une quinzaine d'élus Les Républicains se sont dits prêts à travailler avec le nouveau président de la République, Emmanuel Macron. Une décision qui ne passe pas du côté de la frange la plus opposée au président élu. 

Rejoindre Emmanuel Macron et son nouveau parti La République en marche semble tenter un grand nombre de politiques. C'est également le cas dans le camp des Républicains, dont une quinzaine de membres se sont déclarés prêts à se mettre au service du président élu. C'est notamment le cas de Bruno Lemaire ou Christian Estrosi. "Je pense que les Français n'ont pas envie qu'on laisse planer l'idée qu'on va s'engager dans une obstruction systématique et une opposition brutale. Il faut faire réussir la France", a même admis Alain Juppé.

Opposition

Toutefois, certains élus Les Républicains ne veulent pas entendre parler d'un quelconque soutien à Emmanuel Macron, tels que Laurent Wauquiez, François Baroin, Eric Ciotti, Bruno Retailleau, Christian Jacob, Valérie Pécresse ou encore Brice Hortefeux. "On ne peut pas avoir un pied d'un côté et un pied de l'autre. Il faut choisir son camp", assène le député LR Daniel Fasquelle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne