Législatives : Jean-François Copé (LR) prône une opposition " constructive" et "ferme"

Jean-François Copé, le 9 mai 2017.
Jean-François Copé, le 9 mai 2017. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Pour le député sortant de la 6e circonscription de Seine-et-Marne, Jean-François Copé, la question que pose les résultats des législatives, "c'est de savoir ce qu'on veut pour l'opposition de droite française".

Après la large victoire dimanche 18 juin de La République en marche aux élections législatives, qui a obtenu 351 sièges avec son allié le MoDem, Jean-François Copé, maire de Meaux, député sortant de la 6e circonscription de Seine-et-Marne, a prôné lundi sur franceinfo une opposition " constructive" et "ferme".

"Notre sujet avant toute chose, c'est de savoir ce qu'on veut pour l'opposition de droite française", a-t-il expliqué.

Je suis partisan d'être à la fois constructif quand c'est possible de l'être et d'être une opposition ferme quand c'est nécessaireJean-François Copé, député sortant de Meauxà franceinfo

Pour le maire de Meaux, la question de sanctionner les députés Républicains qui voteront la confiance au gouvernement n'est pas à l'ordre du jour : "Nous sommes au lendemain d'une défaite qui est massive, donc le sujet aujourd'hui n'est pas de commencer à se dire on va exclure tel ou tel, il est de savoir ce qu'on veut", a-t-il expliqué. Il est "plutôt partisan qu'on soit ouvert et qu'on ne commence pas à créer des occasions d'exclure dans un parti qui a besoin de se refaire."

Vous êtes à nouveau en ligne