Législatives 2017 : la droite en mauvaise posture

FRANCE 2

Au lendemain du premier tour des élections législatives 2017, les candidats de la droite ne sont pas en très bonne posture. On fait le point.

C'est un lendemain d'élection difficile pour Les Républicains. Presque aucune victoire au premier tour, et des duels à venir loin d'être gagnés d'avance. Pour les ténors, l'heure est grave. "C'est un big bang, presque tout est à reconstruire", estime Jean-Pierre Raffarin. Ce lundi matin, tout le monde s'accorde au moins sur un point : il faut tout revoir. Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate dans la 2e circonscription de Paris, arrive seulement en deuxième position avec 18,1% des voix, derrière Gilles Le Gendre de La République en Marche qui emporte 41,8%. Dans la même circonscription, loin derrière, Henri Guaino, avec 4,5%, est un candidat battu et rancunier. 
Position délicate et ballottage
Dans la 4e circonscription de l'Oise, Éric Woerth est en position délicate avec 27,6%, dépassé par Stéphanie Lozano de LREM (34,6%). Christian Jacob, ancien patron des Républicains à l'Assemblée, obtient 32,4%. Il se retrouve devant Emmanuel Marcadet, LREM, 26,1%. Dans les Hauts-de-Seine, Thierry Solère est bien classé avec 42,6% contre Marie-Laure Godin, divers-droite, à 31,4%. Enfin, Nicolas Dupont-Aignan se retrouve en ballottage négatif dans son fief de l'Essonne.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne