VIDEO. Assouplissement des 80 km/h : Laurent Wauquiez fustige "l'amateurisme" du gouvernement

Édouard Philippe avait affirmé jeudi ne voir "aucun inconvénient" à accorder cette compétence aux patrons des départements. "Cela fait maintenant un an qu'on a porté cette demande. Que de temps perdu !", a rétorqué vendredi Laurent Wauquiez.

"Vous vous rendez compte, quand même, de l'amateurisme ?", a réagi vendredi 17 mai sur franceinfo Laurent Wauquiez, président du parti Les Républicains, alors que le Premier ministre a ouvert la voie à un assouplissement de la limitation à 80 km/h. "Si les présidents des conseils départementaux souhaitent prendre leurs responsabilités, je n’y vois aucun inconvénient", avait déclaré Edouard Philippe.

Les présidents de conseil départemental auront désormais le pouvoir de relever la vitesse maximale sur certains tronçons. "Cela fait maintenant un an qu'on a porté cette demande. Que de temps perdu !", a souligné Laurent Wauquiez.

>> Les députés donnent leur feu vert aux présidents de département pour assouplir la mesure des 80 km/h

"Et c'est là où cet amateurisme m'inquiète : ce gouvernement va un coup ici, un coup-là, corrige, volète, varie, change au gré des sondages, en fonction de telle catégorie électorale qu'il veut attraper. Là, comme par hasard, on change juste avant les élections. Mais qu'est-ce que c'est que ça ?", s'est-il interrogé.

"Si vous voulez diriger un pays, il faut qu'il y ait un cap, il faut qu'il y ait une colonne vertébrale. Il n'y en a aucune dans la conduite du pays en ce moment. Et je pense que c'est très anxiogène", a estimé le président du parti Les Républicains.

 Laurent Wauquiez a jugé que "tout ça est fait d'allers-retours dans tous les sens, il n'y a pas de constance et ça c'est très mauvais. Quand vous faites tout 'en même temps', il n'y a plus rien qui reste", critiquant la pauvreté en actes du gouvernement actuel.

Vous êtes à nouveau en ligne